DEVENIR ÉLEVEURS DE PORCS BIO ET FOURNISSEURS DE PORIVOIRE

L’élevage porcin est une activité rentable certes, mais cette rentabilité demeure conditionnée par la maitrise d’un certains nombres de paramètres notamment le logement, la reproduction, l’alimentation, la santé et la gestion technique et économique des animaux.

Un bon éleveur doit :

  • Aimer les animaux et être patient
  • Etre un bon observateur 
  • Savoir tenir un registre des performances des animaux 
  • Pouvoir se plier à des décisions strictes

Un éleveur de porc biologique du réseau de fermier porcivoire, doit produire au moins 40 de l’aliment sur son exploitation ou issus de l’agriculture locale.

Les matières premières biologiques destinées à l’alimentation des porcs doivent être exemptes de tous produits chimiques, de synthèse et ne doit pas provenir d’OGM.

Pour limiter le développement des parasites et des mauvaises herbes, l’éleveur du réseau fermier de porcivoire doit choisir un programme de rotation adapté et des espèces appropriées. Il peut utiliser

des procédés mécaniques ou thermiques pour protéger ses cultures, la lutte contre les maladies est basée sur la prévention. La prophylaxie et les soins vétérinaires sont très réglementés et l’usage de l’allopathie est très limité et autorisé et utilisé uniquement sous prescription vétérinaire.

Les porcs doivent être élevés en groupe, libre de leur mouvement, ils doivent avoir accès à l’extérieur et à un air de repos paillé propre et sèche (le caillebotis est interdit). Le règlement biologique concerne également la conduite d’élevage, le transport et l’identification des animaux.

Ce présent cahier des charges biologiques n’est pas un référentiel technique cependant il traduit pour nous des principes fondamentalement éthiques en ce qui concerne les règles de production biologiques.

L’élevage de porc biologique au compte de label porcivoire se distingue nettement de l’élevage de porc conventionnel à tous les niveaux : alimentation garantie sans produits chimiques ni synthèse et sans OMG, animaux élevés en liberté sur paille et sans stresse environnemental (interdiction d’engrais minéraux et de traitements phytosanitaires) par des éleveurs qualifiés et outillés ayant l’amour de l’élevage porcin.

ORIGINE DES ANIMAUX

  • Mixage bio /non bio autorisé si les espèces sont différentes. Bâtiments et terres clairement séparés.
  • Achat de reproducteurs non bio : possible lors de la constitution  du cheptel 20% du cheptel adulte pour le renouvellement ; Achat de verrats non bio autorisé.
  • Achat de porcelets en provenance d’élevage biologique.

ALIMENTATION

  • Au minimum 20% de l’alimentation biologique provient de l’exploitation ou de la région
  • Dérogation pour 5% maximums de matière première non bio riche en protéine 
  • Interdiction de facteurs de croissance et acides aminés et de synthèse
  • Autorisation de synthèse de vitamine
  • OGM et produits dérivés interdits

SOINS VETERINAIRES

  • Vaccins et antiparasitaires autorisés
  • Trois traitements allopathiques (antibiotiques) par an pour les reproducteurs ; un traitement maximum pour les porcs charcutiers
  • Doubler le délai d’attente

PRATIQUES D’ÉLEVAGE

  • Coupe de queue et meulage des dents interdits
  • Castration physique autorisée à moins de 7 jours, sous anesthésie ou analgésique
  • L’âge de sevrage doit être de 40 jours minimum 
  • Pas d’âge minimum requis pour l’abattage
  • Obligation d’épandage des effluents bio sur des surfaces bio
  • Contractualisation possible avec des tiers
Laisser un commentaire

Panier d’achat

0

Aucun produit dans le panier.